final-1.jpg

L'airsoft: encore peu connu du grand public !

NÉE il y a maintenant près de 20 ans, l'association « SAS Force » de Châlons-en-Champagne propose une discipline encore méconnue : l'airsoft. L'airsoft est une activité de loisirs sous la forme d'un jeu qui oppose en général deux équipes, dont les joueurs sont munis d'une protection oculaire obligatoire et d'une réplique d'arme, propulsant par gaz ou par air comprimé, des billes de 6 ou 8 millimètres en plastique. Le tir peut se faire au coup par coup ou en rafale. Les billes utilisées ne contiennent pas de peinture, contrairement au paint-ball, et le jeu repose donc uniquement sur le fair-play, en l'absence de marque visible laissée sur les joueurs par l'impact des billes adverses, la comptabilisation des touches est dépendante de la sincérité du ou des joueurs touchés. Contrairement aux idées reçues, les lanceurs de types airsoft développent une puissance moins forte que les lanceurs de paint-ball grâce à la faible masse des billes. Les deux activités ont généralement un but ludique, cependant marquée par une approche de réalisme militaire beaucoup plus poussée pour l'airsoft. La différence réside surtout dans les tenues vestimentaires camouflées que portent les airsofteurs et dans les lieux de jeu.

En terrains naturels ou urbains

Le paint-ball se pratique habituellement sur des terrains de sport équipés d'obstacles gonflables, alors que l'airsoft se pratique habituellement sur des terrains naturels ou urbains. Les forêts et les constructions abandonnées (CQB) sont les terrains de jeu privilégiés. De façon à prévenir les différentes gênes engendrées par la pratique de l'activité, les terrains forestiers sont le plus souvent choisis pour leur isolement des habitations et les terrains urbains suivent la même logique dans la mesure du possible. Si le terrain est librement accessible par des personnes non joueuses, la sécurisation est souvent réalisée par une signalisation sous forme d'écriteaux et rubans suivant le périmètre de la zone de jeu pour prévenir les gênes et risques oculaires encourus par les personnes non-joueuses. Des terrains sont également louablent afin de régulariser le jeu, que se soit des terrains communaux ou des terrains privés.

Une infinité de scénario

Il existe de nombreuses règles du jeu, toutes ont pour origine un scénario établi entre les joueurs avant le début de la partie. Il peut s'agir de la « capture du drapeau », « une balle par joueur » ou bien encore des scénarios qui impliquent « un scientifique » à protéger comme dans les films ou jeux vidéo. Ces scénarios sont créés par les «Teams» elles-mêmes ou l'idée est simplement développée ou reprise en jouant sur d'autres terrains. Pour pratiquer l'airsoft, il y a bien sûr des mesures de sécurités à respecter: l'airsoft n'est pas une discipline dangereuse si un minimum de mesures de sécurité sont prises. Les clubs disposent tous d'un règlement dont voici les points essentiels : Les joueurs peuvent observer des distances minimales d'engagement selon les puissances des répliques utilisées afin de prévenir des touches douloureuses. Les joueurs doivent porter une protection oculaire telle que des lunettes, un masque intégral ou encore un masque grillage. Beaucoup de joueurs mettent des répliques d'uniformes de différentes armées pour faire leurs parties d'airsoft. Les membres de SAS Force se retrouvent en général une fois tout les 15 jours, soit sur leur terrain de Tours-sur-Marne, de Sainte-Ménéhould, pour la journée, ou encore en OP (opération spéciale) sur un week-end. Des rencontres entre clubs ont également lieu régulièrement.

Les personnes intéressées par cette discipline peuvent se renseigner en envoyant un mail àsasforce51@gmail.com

Source: lunion.presse.fr

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire